5 Conseils Essentiels pour Devenir une Musulmane Productive


La productivité, c’est important pour le musulman ?

Les exigences de la vie professionnelle, des études, de la famille et de la vie sociale sont incessantes et nous poussent dans nos derniers retranchements. Nous poursuivons notre chemin dans chacune de ces sphères de la vie, souvent tiraillés entre ces forces contradictoires, le plus souvent frustrés. L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est devenue la chimère des temps modernes. L’ère digitale et technologique dans laquelle nous vivons ne semble pas avoir arrangé les choses, loin s’en faut.

Le gestion du temps serait venue palier ces difficultés et améliorer notre productivité. Avec une bonne organisation et un bon usage de son temps, nous dit-on, nous atteindrons nos objectifs, tout en vivant de manière équilibrée. Noble ambition !

Ces louables initiatives d’apprivoisement du temps nous laissent souvent sans jus, avec un goût d’inachevé et la frustration de s’être éparpillé à mauvais escient.

Mais est-ce donc cette compréhension réductrice de la productivité que les musulmans doivent adopter ?

La notion de productivité est centrale dans l’Islam. Allah dit dans le Coran que l’être humain a été créé pour L’adorer et que celui-ci doit faire de son mieux dans cette vie sur Terre :

« Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour M’adorer. » (51:56)

« En vérité, Nous avons fait de ce qui existe sur la Terre une parure pour elle, afin de mettre à l’épreuve les hommes et reconnaitre ceux d’entre eux qui effectuent les oeuvres les plus salutaires. » (18:7)

Quels sont les objectifs et les moyens que je mets en place dans ma vie pour satisfaire cette raison d’être et être productif dans ma relation avec le Créateur ?

Décomposons les cinq paramètres d’une bonne productivité individuelle et leur signification pour le musulman.

1/ Ma mission – l’impact que je souhaite avoir dans ce monde

Il convient tout d’abord d’avoir une mission claire et précise, dans le cadre du verset 51:56. En d’autres termes les chemins vers le Paradis sont nombreux et il y existe aussi différents niveaux. À quel niveau est-ce que j’aspire ? Avoir pour mission d’être un « devancier », être le plus rapproché de Dieu (56:10-11) n’est pas la même mission que celle de faire partie des « gens de la dextre », qui atteignent un niveau moins élevé du Paradis (56:27). L’implication de ce choix sur les objectifs que l’on se fixe n’est pas la même non plus.

Un moyen utile pour clarifier la mission que l’on veut remplir dans cette vie est de considérer les différents rôles que l’on a dans sa vie et d’imaginer quel type d’impact l’on souhaite avoir dans chacun de ces rôles. Pour le musulman, une manière d’envisager ces différents rôles est de décider quel type de relation on souhaite avoir avec : Allah ; son époux ou épouse ; ses enfants ; ses parents ; ses frères et sœurs musulmans ; son voisin ; le reste du monde.

Nous pouvons imaginer ce que chacune de ces relations signifie pour nous et mettre en place des priorités entre elle, avant d’examiner les ressources dont nous disposons.

2/ Mes ressources – ce que j’apporte au monde

L’être humain dispose de cinq types de ressources : la bonne santé, l’énergie, le temps, les moyens financiers et les capacités intrinsèques. Quatre de ces ressources sont mentionnées dans le célèbre hadith :

« Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses : ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant la pauvreté. » (El Hakim 306/4)

Le musulman doit faire un inventaire honnête de ses ressources limitées et prendre conscience qu’il lui faut en faire bon usage.

La bonne santé est le point de départ de toute démarche productive. Est-ce que j’ai une bonne hygiène de vie ? Il me faut m’alimenter correctement, prendre soin de mon corps, dormir suffisamment et éviter autant que possible les activités et substances néfastes.

L’énergie est souvent fonction de l’âge. La jeunesse semble être associée avec un niveau d’énergie supérieur, tandis que l’âge mur compense un déficit relatif dans ce domaine par la sagesse dans l’action. Est-ce que j’utilise au mieux l’énergie de ma jeunesse ?

Le temps est une ressource irremplaçable qui s’épuise régulièrement jusqu’à notre mort, moment où l’activité cesse complètement avant de rendre des comptes. Dans quelle mesure est-ce que je suis capable d’apprivoiser cette denrée rare, insaisissable et mystérieuse ?

Les moyens financiers nous sont donnés dans cette vie pour satisfaire nos besoins et ceux de nos familles, aider notre communauté et contribuer au rayonnement de l’Islam. Est-ce que je gagne ma vie de manière licite et Allah est-il Satisfait de ma manière de dépenser mon argent ?

Enfin, les capacités intrinsèques sont tout un ensemble de compétences, attributs, et caractéristiques qui nous sont propres et, pour certaines d’entre elles, continuent de se développer durant notre vie. Citons par exemple : l’intellect, la sagesse, les compétences professionnelles et les traits de la personnalité.

Armés de ces ressources, je peux me fixer des objectifs, ingrédients indispensables à l’obtention de résultats.

3/ Mes objectifs cohérents – ce que je veux entreprendre concrètement

Les objectifs doivent être cohérents avec la mission fixée pour l’être humain et en adéquation avec les ressources disponibles. Les piliers de l’Islam et la réalisation d’actions bénéfiques définies dans la jurisprudence islamique sont un socle sur lequel l’on peut s’appuyer. De manière plus large, le travail que l’on choisit, le type de vie de famille, la vie sociale et les études peuvent aussi se décliner sous forme d’objectifs.

Certains objectifs sont obligatoires. Par exemple, faire la prière cinq fois par jour ou jeûner pendant le mois du Ramadan sont des objectifs clairs qui contribuent à l’adoration du Créateur. D’autres objectifs dépendent de l’individu et de ses ressources. Par exemple, l’adorateur fortuné pourra avoir pour objectif de donner une somme importante d’argent tous les mois tandis que celui aux moyens financier plus limités pourra se concentrer sur d’autres actions vertueuses.

Les objectifs doivent être fixés suivant différentes échelles de temps. Je peux par exemple me fixer des buts suivant la « règle des 7 sept », moyen mnémotechnique pour appréhender ces différentes échelles de temps :

les 77 prochaines années ~ 1 vie ;

les sept ans qui viennent ~ 1 cycle de développement personnel ;

les quarante-neuf (7×7) prochaines semaines ~ 1 année ou le cycle des saisons et des planètes ;

les sept prochaines semaines ~ 1 mois et demi ou la durée d’un projet ;

les sept prochains jours ~ 1 semaine ou la durée entre deux jumuah ;

les sept prochaines heures ~ 1 journée de travail ;

les 77 prochaines minutes ~ 1 cycle d’activité ou le temps maximum de concentration au bout duquel il est souhaitable de faire une pause.

Il est très important de n’avoir qu’un nombre limité d’objectifs pour chacun des rôles que l’on aura choisis et certaines des échelles de temps ci-dessus. Certains prônent de n’avoir qu’un seul objectif à la fois. En réalité, le nombre d’objectifs qu’un individu peut se fixer est très dépendant de l’individu. Chacun décidera de la bonne adéquation entre ses objectifs et ses ressources.

Mes objectifs doivent aussi être cohérents avec ce que mon cœur me pousse à entreprendre. Il n’y a rien de tel que la passion pour repousser mes limites et faire appel à mes talents cachés. Il m’est aussi presque impossible de trouver une motivation pour entreprendre des initiatives si je n’aime pas ce que je fais.

Examinons maintenant la notion d’efficacité qui est notre capacité à remplir nos objectifs.

4/ Mon efficacité – ce que je souhaite apprendre

L’efficacité est la simple notion de concordance entre les objectifs fixés et les résultats obtenus. Le musulman doit apprendre comment prier correctement pour pouvoir atteindre son objectif de prier cinq fois par jour.

On voit l’importance de l’apprentissage dans la réalisation de ses objectifs. On peut choisir un objectif parce qu’il correspond à nos ressources disponibles ou parce qu’il nous fait sortir de notre zone de confort. L’apprentissage vient ainsi enrichir l’ensemble de nos ressources disponibles et nous aidera à entreprendre d’autres projets plus ambitieux.

L’efficacité ne dit cependant pas si j’ai fait un usage optimal de mes ressources disponibles. On peut ainsi être efficace (« j’ai priée mes cinq prières quotidiennes ») sans faire un usage optimal de son temps (« j’ai par ailleurs passé trois heures devant la télé sans but précis »).

Cela nous pousse donc naturellement à explorer la notion d’efficience qui est complémentaire de celle d’efficacité.

5/ Mon efficience – ma méthode pour entreprendre des projets

L’efficience est la capacité à atteindre ses objectifs en optimisant l’usage qui est fait des ressources disponibles. C’est dans ce domaine que la productivité personnelle s’est concentrée de manière récente mais ce ne saurait être suffisant pour être complètement productif. Il s’agit ici de faire un usage optimal de son temps, de son argent, de ses capacités intrinsèques et talents pour remplir les objectifs que l’on s’est fixés.

L’efficience seule peut être illusoire. Pour reprendre l’exemple de la prière ci-dessus, on peut être très efficient dans ses prières (« j’ai passé une heure à faire des prières optionnelles ») mais l’efficacité n’y était pas (« mon esprit était ailleurs et je n’étais pas concentré »). Attention donc à ne pas s’enfouir dans une grosse quantité d’activités et perdre de vue la notion de qualité.

Il existe de nombreuses recommandations dans ce domaine pour s’améliorer : ne pas entreprendre plusieurs tâches à la fois, contrôler son accès aux ressources en ligne, planifier les activités les plus importantes en premier pour être sûr de les réaliser, etc.

Conclusion___

Être une musulmane productive nécessite donc de travailler sur cinq aspects distincts et de ne pas se concentrer uniquement sur l’efficience :

A. Clarifier par écrit les rôles que je souhaite remplir pour me rapprocher de Dieu

B. Faire un inventaire honnête de mes ressources et être au clair sur leur importance

C. Me fixer des objectifs à différentes échelles de temps pour mes différents rôles

D. Avoir une soif intarissable d’apprendre pour élargir mon champ de compétences

E. Utiliser les techniques de gestion du temps et d’organisation personnelle.

Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour être productif ? Dites-moi ce que qui marche pour vous et ce que vous entreprenez pour vous améliorer.


FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon