Désencombrez votre esprit


Concentrer son esprit sur ce qui est bénéfique et le purger des pensées insignifiantes est un point-clé de la productivité.

Si l’on pouvait enregistrer nos pensées et les réécouter chaque jour, nous serions surpris de la quantité d’inanités qu’elles contiennent et combien d’énergie intellectuelle nous gaspillons sur des futilités qui ne nous sont ni bénéfiques et nocives. Ces pensées peuvent prendre la forme d’un « vieux film » rejouant les événements que nous avons vécus dans le passé ou peuvent même aller jusqu’à des rêves futurs qui ne sont ni accessibles ni réels.

Il peut s’agir de pensées que nous n’oserions révéler à quiconque, voire des pensées médisantes que nous ne devrions pas avoir sur certaines personnes. Toutes ces pensées doivent êtres éliminées si nous souhaitons nous délivrer et désencombrer notre esprit.

Comment reconnaître un esprit encombré ?

Prêtez attention à vos actions et paroles. Si vous les percevez comme étant très ciblées, très productives, très profondes et exemptes de médisance, votre esprit est probablement moins encombré que d’autres !

Si ce n’est pas le cas et que vous vous éparpillez, que vous êtes incapable de contrôler votre langue, votre esprit a par conséquent sûrement besoin d’une séance de purification.

Malheureusement, nous prêtons peu attention à nos pensées et à ce qui se déroule en notre for intérieur, bien que ce soit crucial pour notre bien-être, notre productivité et, en fin de compte, notre comportement en tant que musulman.

D'autant plus que comme cela a été abordé dans un précédent article, de simples pensées ont un impact sur notre vie (voir "Ta Vie est le Reflet de tes Pensées").

Dans son ouvrage Al-Fawa’id (« Les méditations »), Ibn Al-Qayyim partage cette puissante et profonde affirmation à propos des pensées négatives et immorales :

« Sache que les pensées et les obsessions mènent aux idées, qui elles-mêmes mènent à la réflexion, qui elle-même mène à la volonté, qui elle-même mène à l’action et la mise en pratique concrète, qui rapidement devient une habitude. Repousser les idées et les obsessions dès leur naissance est plus facile que de les interrompre après qu’elles ont pris de l’ampleur et de l’importance. Il est bien connu que l’être humain ne peut faire en sorte de ne jamais avoir de pensées ou d’y couper court à chaque fois, car elles lui traversent l’esprit aussi naturellement qu’il respire. »

« Les pensées et les idées sont à l’origine de toute science théorique et de tout acte volontaire. En effet, celles-ci jouent un rôle dans la conception que l’on a des choses, conception qui implique une volonté, qui elle-même entraîne la réalisation d’actes, qui, s’ils sont faits de manière répétitive, deviennent une habitude. Si les pensées et les idées sont vertueuses, il en sera de même pour les étapes en découlant. En contrepartie, si les pensées et les idées sont corrompues, il en sera de même pour les étapes suivantes. » [Al Fawa’id, Ibn Qayyim]

Qu’Allah soit satisfait de lui ! C’est en effet une analyse profonde d’un sujet vraiment subtil.

Nous devrions tous mémoriser ces paroles et nous en servir chaque fois que nous nous sentons incapables de contrôler le tsunami de pensées négatives qui s’emparent de notre esprit.

Le Coran contient un verset qui devrait faire trembler de terreur chaque musulman.

Dans ce verset, Allah (Soubhanahou wa ta’ala) explique comment Il prendra en compte nos pensées les plus intimes, Il dit :

« Tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre appartient à Dieu. Que vous révéliez donc vos pensées ou que vous les dissimuliez, vous aurez à en rendre compte à votre Seigneur. Il pardonnera à qui Il veut et châtiera qui Il veut, car Sa puissance n’a point de limite. »

[Sourate de la Vache (Al-Baqarah), 2:284].

À une époque où les gens se battent pour le respect de la vie privée, certains peuvent trouver ce verset « intrusif » !

La raison pour laquelle je précise cela tient au fait que, croyez-le ou non, les compagnons du Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui), ont également eu du mal à comprendre ce verset (cependant, dans leur cas, ils en comprenaient les conséquences, alors que malheureusement, nous nous rebellons par ignorance). C’est donc le cœur lourd qu’ils allèrent interroger le prophète sur ce verset, mais le prophète leur répondit :

« Dites : nous avons entendu et nous avons obéi. »

Dès qu’ils eurent prononcé ces mots, Allah révéla deux des versets les plus éloquents du Coran :

Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses Écritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment :

« Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout doit faire retour ! »

(Sourate de la Vache (Al Baqara), 2:285)

Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle.

« Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! Épargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! Tu es notre Maître ! Accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles ! »

(Sourate de la Vache (Al Baqara), 2:285-286)

Par conséquent, écoutez, obéissez et trouver un moyen de contrôler vos pensées. Allah ne vous accablera pas.

Voici quelques étapes à suivre pour désengorger votre esprit et contrôler vos pensées. Cependant, pour développer un esprit discipliné il convient de les suivre continuellement :

  1. Dou’a – avant toute chose, demandez à Allah Son aide et Son assistance. Rappelez-vous ceci : « C’est Toi que nous adorons ! C’est Toi dont nous implorons le secours ! » (Sourate Al-Fâtiha (Al-Fâtiha), 1:5)

  2. Entrainez votre esprit à se concentrer – particulièrement pendant la Salat – afin que votre esprit soit purifié au moins temporairement.

  3. Écoutez attentivement vos pensées, ne les laissez pas juste aller et venir sans y prêter attention. Un musulman fort est celui qui est capable de contrôler ses membres ainsi que ce qui se passe en son for intérieur.

  4. Lorsqu’une mauvaise pensée surgit, combattez-la ! Et lorsqu’une pensée positive fait surface, concrétisez-la ou tâchez au moins de la mettre par écrit !

  5. Soyez constamment en alerte, tel un prédateur, toujours prêt à bondir sur toute pensée indésirable et à supprimer le mal à la racine.

Qu’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala) nous aide à purifier nos esprits et que nos pensées, nos actions et nos paroles Lui soient sincèrement destinées. Ameen.

« En effet, celles ci jouent un rôle dans la conception que l’on a des choses, conception qui implique une volonté, qui elle-même entraîne la réalisation d’actes, qui, s’ils sont faits de manière répétitive, deviennent une habitude. Si les pensées et les idées sont vertueuses, il en sera de même pour les étapes en découlant. En contrepartie, si les pensées et les idées sont corrompues, il en sera de même pour les étapes suivantes. »

[Al Fawa’id, Ibn Qayyim]

Merci d'avoir lu cet article, en espérant qu'il vous a plu et qu'il vous sera bénéfique.

N'hésitez pas à le partager si c'est le cas !

'ANAQAH BLOG : Facebook : ici, Instagram : ici, Twitter : ici


FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon