LE DON D'ORGANES EN ISLAM


Ayant vue les réactions sur le compte de notre sœur et amie lorsqu'elle a brièvement aborder le sujet, j'ai donc pris les devant en désactivant les commentaires pour la première fois. Tous commentaires (positifs comme négatifs sera supprimé).

Ce post à uniquement pour but d'information, à prendre ou à laisser, et non à lancer une polémique ou tout autre type de débat. 

Néanmoins je me devais d'aborder ce sujet et si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter en message privé, je dirais même mieux encore, vous diriger vers la mosquée et l'imam le plus proche.

LE DON D'ORGANE EN ISLAM

Depuis le 1 janvier 2017 dernier vous êtes automatiquement considérée comme donneuse d'organe en France. Si vous ne désirez pas les donner c'est à vous de faire les démarche nécessaire car votre silence est désormais considéré comme un "oui". 

Depuis très jeune je fais des dons de sang et m'étais déjà posée la question du don d'organe. J'étais pour ma part favorable en ayant une démarche altruiste néanmoins avant de m'inscrire sur la liste des donneurs, j'attendais d'avoir un point de vue "islamique" sur le sujet pour que mon choix ne me porte pas préjudice par la suite.

Après cette décision de loi qui est passé en janvier la question est revenue sur le tapis et je devais prendre une décision, ma décision.

Après avoir discuté avec notre imam en France et l'imam de notre mosquée ici en Angleterre, leurs avis a été catégoriques.



LORSQUE NOUS SOMMES ENCORE EN VIE, LE DON EST AUTORISÉ SOUS CONDITIONS.

Ces trois conditions doivent être réunie pour permettre aux dons.

Premièrement : Le fait de donner ne doit pas provoquer notre mort, ou avoir un impact négatif sur notre santé. Il y a certaines partie ou organes dans notre corps par exemple, le sang, les os, la peau etc. qui se régénère - mais aussi le rein, qu'il est donc possible de donner. Un seul rein saint est suffisant à une personne pour vivre normalement et en santé.

Si par exemple ma mère a besoin d'un rein et que ces deux reins sont défectueux, qu'elle a besoin d'une transplantation je suis en droit de lui donner un de mes reins au sens où le deuxième me sera suffisant car mes deux reins sont en bonne santé. Allah ne m'en tiendra pas rigueur.

Néanmoins si le cœur de ma mère est défectueux je ne peux pas lui donner le mien car forcément je meurs.

Il est interdit de donner des organes unique comme le cœur, le foie en entier, les yeux, un membre (main, jambe) car nous ne pouvons pas vivre sans, provoque un mal et qu'il est interdit de vouloir résoudre un problème pour autrui si cela nous porte préjudice.

De plus la transplantation d'organe sexuel est-elle aussi interdite (femme comme homme), ovaire, testicule etc.

Le don ne doit pas avoir d'impact négatif sur notre santé, être un risque pour notre santé, notre vie ou provoquer notre mort.

Deuxièmement : Notre démarche ne doit pas être faite pour des raisons économiques. Nous ne devons pas le faire pour de l'argent ou demander de l'argent.

Troisièmement : Le don doit être fait uniquement si la personne qui doit recevoir un organe est en danger (de mort) et qu'une transplantation est nécessaire et non pour d'autre raison (esthétique par exemple).

EN BREF : ce qui se régénère et ne porte pas préjudice à notre santé : OUI, ce qui ne se régénère pas (organe unique), NON.

LORSQUE NOUS SOMMES MORT notre destin est scellé, le corps ne doit plus être touché, la réponse est donc NON AU DON D'ORGANE UNE FOIS MORT.


Les personnes qui connaissent le lavage mortuaire savent qu'il est important d'être doux même avec un corps mort, de le manipuler avec délicatesse, de faire attention à la température de l'eau utilisé car un corps mort ressent tout.

Mise à part lorsqu'il s'agit de faire des vérifications sur les conséquences ou cause de de la mort par exemple, qui est autorisé pour ne pas interférer avec la loi du pays, le dons d'organe quant à lui est exclu.

Le corps une fois mort doit être lavé et au plus tôt enterré, rendu à Allah, comme il est.

Il n'est pas possible que l'on prélève la majeure partie du corps du défunt, ni une partie du corps telle que le bain mortuaire, l'enveloppement dans le linceul et la prière funéraire ne puissent plus être possibles.

J'invites donc les personnes qui ne désire pas donner leurs organes à vous inscrire directement sur internet sur le registre national des refus : 

"www.registrenationaldesrefus.fr/#etape-2/cre" 

car si vous ne le faites pas, vous serez considérer comme donneur automatiquement.

Allah sait le mieux, Allah o 3hlem. N'hésitez pas à faire vos propres recherches et lire jusqu'à la fin ce que vous trouvez. Vous êtes l'unique responsable de vos actes et vous aurez des comptes à rendre, il est donc important de prendre des décisions conscientes et raisonnées.

Votre tombe, vos comptes.

Qu'Allah nous guide vers la vérité ameen. 


FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020