[ ÉDUQUER UN ENFANT MUSULMAN - PARTIE 2 ] : FOI, FORCE, LEADERSHIP ET ACTION


ISLAM ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯ 6 MARS 2017

FOI,

FORCE,

LEADERSHIP

&

ACTION

⎯⎯

Dans la première partie (ici), nous avons examiné les trois premières valeurs nécessaires à un éducation musulmane que chaque parent devrait enseigner à ses enfants. Nous avons parlé d'instiller la confiance, la responsabilité et l'optimisme dans le cœur des enfants, et avons discuté de l'importance de ces valeurs en l'Islam.

Aujourd'hui il est temps de regarder les quatre valeurs de base suivantes pour éduquer un enfant - la foi, la force, le leadership et l'action. Regardons de plus près chacune de ces valeurs et pourquoi sont-elles importantes à inculquer à nos enfants.

4

FOI :

PENSER COMME UN ESCLAVE

Lorsque nous entendons le mot «esclave», nous pensons immédiatement à des camps de détention brutaux ou à des ouvriers qui travaillent pour construire de hautes structures pour des pays riches ou des enfants qui travaillent dans des usines de pays en développement. Mais avons-nous pensé au premier pilier de l'Islam qui dit :

« Je témoigne qu'il n'y a personne digne de culte sauf Allah subḥānahu wa ta'ala (glorifié et exalté soit-Il) et je témoigne que le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (Paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) est Son esclave et Son Messager " ?

Quand une personne prie cinq fois par jour, cette phrase est récitée dans chaque prière. Il est donc important de définir ce qu'est vraiment un esclave. En un mot, un esclave est quelqu'un qui fait ce que son maître lui demande. Il travaille pour son maître 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Il ne prend pas de congé ou demande une compensation à son maître. Un employé, en revanche, travaille pour son employeur, prend un congé le week-end, prend des jours de vacances, exige un salaire et peut le quitter s'il trouve un meilleur employeur qui le payera plus. Un esclave, en revanche, ne peut être libéré qu'à la volonté de son maître. Il / elle ne possède pas de propriété et ne prévoit pas pour lui / lui-même. Un esclave fait toujours de son mieux pour plaire à son maître, quelles qu'en soient les circonstances.

Si nous voulons éduquer un enfant musulman qui se consacre à apporter un changement dans notre société, alors nous devons le conditionner à avoir l'esprit d'un esclave - l'esclave du Créateur des cieux et de la terre, et non un esclave de ce monde.

C'est un honneur qu'Allah subḥānahu wa ta'ala (glorifié et exalté soit lui) nous a crée et nous a donné l'occasion de le servir comme esclave. Ne négligeons pas la vie que nous avons en la dirigent selon les termes de notre Maître. Notre rôle est de découvrir ce que notre Seigneur subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) veut de Ses justes esclaves. Cela ne peut être fait qu'en suivant le guide contenu dans Son livre et le messager qu'Il a envoyé. Si nous pouvons corriger ce concept dans nos esprits, la vie sera beaucoup plus facile, plus heureux et plus satisfaisante. Nous serons toujours reconnaissantes pour ce que notre Maître nous a donnée. Et si Il nous retire quelque chose, nous savons, comme esclaves, que ce n'était pas le nôtre, car Il est Celui qui nous a créés et qui sait ce qui est meilleur pour nous.

5

FORCE :

UN CROYANT FORT EST MEILLEUR

Être à la fois équilibré et fermes comprends aussi le fait de travailler sur notre forme physique dans l'intention que cette force ne soit pas une fin en soi mais plutôt un moyen qui nous aidera à accomplir des actes de culte, augmentera la qualité de nos prières, facilitera le jeûne et aidera les autres pour l'amour d'Allah subḥānahu wa ta'ala (glorifié et exalté soit-Il).

Le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allāh soient sur lui) a dit:

"Un croyant fort est meilleur et est plus aimé d'Allah subḥānahu wa ta'ala (glorifié et exalté soit-Il) que le croyant faible."

[Sahih Muslim]

Il est ici question de la force de la foi, de la fermeté et de la persévérance. Nous pouvons également comprendre que, si la musulmane désire apporter un changement, il est essentiel pour elle d'envisager également de ne pas négliger la dimension physique de la force en prenant soin de sa condition physique. Nous pouvons parler toute la journée et faire de beaux discours, mais l'action nous oblige à avoir un corps qui a de la force et non frêle. Notre but est d'être plus proche d'Allah subḥānahu wa ta'ala (glorifié et exalté soit-Il) et le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (la paix et les bénédictions d'Allāh soient sur lui) nous apprend à être une personne forte.

Cela requière de changer parfois toutes notre façon de vivre ; Changer nos activités, faire du sport tous les jours (45 minutes maximum) (voir ici), manger sainement de la main droite, autrement dit contrôler nos habitudes (voir ici) que ce soit à l'intérieur en privé comme à l'extérieur de notre maison.

En tant que parent, nous devons nous assurer de cultiver un style de vie saint à la maison. Tourner nos réunions familiales autour d'activités de plein air au lieu de nous asseoir devant un écran. Choisissez une activité que vous pouvez faire en famille (marcher, faire de la randonnée, jouer au football dans le parc local ne sont que quelques exemples) et les planifier dans votre planificateur hebdomadaire à faire en famille. Non seulement elles amélioreront votre santé mais elles renforceront aussi vos relations.

6

LEADERSHIP :

Ô MON PEUPLE

Pour ceux d'entre nous qui ne sont pas nés en Occident et qui ont émigrés du Maghreb, Moyen-Orient, de l'Asie du Sud ou de toute autre partie du monde, nos cœurs sont généralement attachés à l'endroit d'où nous venons, notre maison. Nous parlerons toujours en bien de ces beaux souvenirs que nous en avons et des gens qui y vivaient dans le passé, tout en disant ô combien la société de nos jours est mauvaise mais nous ne voulons pas non plus quitter cette « terre du Kuffar ». Il est évident que notre vie est beaucoup plus confortable ici que chez nous. Les prophètes, comme mentionné dans le Coran, lorsqu'ils appellent leurs nations vers le bien et quitter le mal, ils s'adressent à eux en disant: « Ô mon peuple », c'est-à-dire « Je fais partie de vous ». Ne voyez-vous pas, j'ai grandi parmi vous, vous ne m'avez jamais vu faire quelque chose de mal. Je n'ai que de bonnes intentions envers vous. Je suis un prophète, alors écoutez-moi parce que je veux le bien pour vous » - « Oh mon peuple! »

Si nous voulons voir un changement dans notre société - pour nous et nos générations futures - nous devons alors commencer à penser comme si nous faisions parti de cette société. La seule façon d'apporter le changement à « Notre peuple », in sha Allah, est de commencer à nous considérer comme l'un d'entre eux. Nous ne pouvons pas être un leader quand nous croyons que nous sommes étrangers.

Partout où nous vivons, nous devons avoir une mentalité de leadership et encourager nos enfants à avoir le sens du leadership. Nous devons toujours chercher et saisir l'occasion de rendre la vie d'autrui plus facile et plus belle. C'est ce qu'est un vrai leadership et nos enfants doivent apprendre, avoir cette attitude.

7

ACTION :

ATTACHEZ VOTRE CHAMEAU

Lorsque nous nous considérons spirituels et « croyante pratiquante », nous pensons que nous devons devenir des moines qui s'asseyent sur leurs tapis de prière à faire du dhikr toute la journée, surtout en temps de luttes et de difficultés. Tout cela est bien tant que nous passons notre temps à nous assurer que nous avons fait notre part. Nous devons d'abord et avant tout mettre notre confiance en Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), tout en « attachant nos chameaux ».

Ce terme vient d'une histoire où un compagnon du Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (la paix et les bénédictions d'Allāh soient sur lui) a quitté son chameau sans l'attacher.

Le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) lui a demandé :

"Pourquoi n'attachez-vous pas votre chameau?"

L'homme répondit : "Je mets ma confiance en Allah subḥānahu wa ta'āla (Paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) auquel a répondu le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam : "Attachez d'abord votre chameau, puis mettez votre confiance en Allah"

[Jami 'at-Tirmidhi]

Une partie de notre foi est de savoir et d'enseigner à nos enfants à avoir confiance en Allah dans chaque situation tout en agissant, en prenant les mesures nécessaires, comme le dit ce hadith. Nous devons étudier, réfléchir, agir et ensuite placer notre confiance en Allah. Faites en sorte de vous guérir (utiliser des plantes médicinales, prenez des médicaments) puis placez votre confiance en Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) pour vous guérir. Travaillez et mangez sainement, puis placez votre confiance en Allah pour qu'Il puisse nous accorder la santé et l'énergie dont nous avons besoin. Bouclez votre ceinture de sécurité, conduisez en toute sécurité, puis placez votre confiance en Allah pour nous garder en sécurité et éviter l'accident. Nous devons travailler dur, gagner notre vie, dépenser pour la cause d'Allah, et ensuite mettre notre confiance en Allah pour éliminer la pauvreté. Je pense que vous avez compris ! Cela nous amène à la fin de notre série en deux parties, alhamdulillah.

Confiance en l'Islam, optimisme, responsabilité, foi, force, leadership et action, sept qualités que nous devons inculquer à nos enfants pour les rendre productifs pour leurs propres vies et celle de la Ummah. Comme nous l'avons dit auparavant, il n'est jamais trop tard pour commencer - ayez l'intention sincère d'établir ces valeurs en vous-même, et vous les verrez lentement se reflètent dans vos enfants, in sha Allah.

Quelles suggestions avez-vous pour inculquer efficacement ces valeurs chez des enfants ? Partagez-les dans les commentaires pour en faire profiter et beneficier d'autre personne et moi-même.

By Haroon Malik

Photo : Pinterest


FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon