6 ETAPES POUR UNE SALAT DE QUALITÉ


6 ETAPES

POUR

UNE

SALAT

DE

QUALITE.

Aucune d’entre nous ne souhaite réciter le Coran en prière sans que cela ne ravive sa foi. En adorant Allah (Soubhanahou wa Ta’la) nous cherchons tous à ressentir la paix intérieure.

Nous avons tous des journées chargées et cela peut avoir une incidence sur le temps que nous consacrons à l’adoration d’Allah (Souhanahou wa Ta’ala). Assurons-nous donc que les courts moments pendant lesquels nous adorons Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) soient employés au mieux et d’une façon qui Lui plaise. Cela sera bénéfique pour nous dans cette vie présente et dans l’Au-delà.

⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯

Voici quelques conseils qui vous aideront, إن شاء الله à améliorer la qualité de votre prière. Nous verrons comment mieux accomplir la prière en elle-même ainsi que les éléments pouvant nuire à son accomplissement.

1

SOIGNER LA TECHNIQUE DE VOTRE PRIERE

Ce point concerne chaque position prise durant la prière. Soignez la position des pieds durant la prosternation (sajdah) en veillant, par exemple, à ce qu’ils ne décollent pas du sol ; ou encore, prenez le temps de bien vous redresser après le roukou’, juste avant de vous prosterner, etc. Je ne souhaite pas entrer dans les détails techniques de chaque position, d’autant plus qu’il existe des différences mineures dans la pratique des gens. Quelque soit la manière dont vous avez appris à accomplir la prière, efforcez-vous de respecter la méthode à la lettre.

Vous y parviendrez en prenant votre temps pour chaque position. C’est particulièrement important si, par nature, vous récitez rapidement et que vous avez l’habitude d’achever votre prière en peu de temps. Pour ralentir la cadence, vous pouvez réciter le Coran un peu plus lentement, ou rester dans une même position quelques secondes de plus, par exemple lors de la prosternation. InchaAllah, cela vous permettra de vous détendre et de gagner la paix intérieure et la sakinah, pour avoir accompli cette position d’une manière qui plait à Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) au lieu de bâcler votre prière.

De surcroit, vous verrez qu’en prenant votre temps, votre prière sera bien plus belle et harmonieuse.

2

COMPRENDRE CE QUI EST RECITE

Nul besoin d’être un savant pour comprendre ce que nous récitons lorsque nous prions. Faisons l’effort de comprendre au moins une petite partie de ce que nous récitons pendant la prière.

Par exemple, nous lisons la sourate al-Fatihah dans chaque prière, mais connaissons-nous le sens du verset : “Iyyaka na’ boudou wa-iyyaka nasta’in” ? :

« C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

Cette sourate est aussi très courte, il est donc facile de mémoriser son sens.

Une fois que nous comprenons ce que nous récitons, même si ce n’est qu’en partie, nous pourrons vraiment savourer notre prière, par la grâce d’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala), et cela ne pourra que nous rapprocher de Lui.

De plus, comprendre les différents versets et sourates que nous récitons en prière – comme sourate An-Nas, Al-Falaq, Al-‘Asr etc. – nous permettra également d’atteindre un meilleur niveau de concentration. Les sourates citées en exemple sont très courtes, seulement quelques lignes, mais sont lourdes de sens.

Le contexte de révélation des sourates est également précisé dans de nombreuses traductions ; par exemple le lieu où a été révélée la sourate et l’évènement de la vie du Prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) qui a précédé la révélation.

C’est pourquoi il est fortement recommandé de se procurer un Coran avec la traduction (les plus récentes incluent le contexte de la révélation), ce qui vous permettra de comprendre ce que vous lisez et le contexte. Ainsi, inchaAllah, réciter le Coran pendant la prière nous procurera encore plus de bonheur.

3

CONNAITRE SON ENNEMI

Shaytan, voilà notre ennemi ! Pouvoir accomplir la prière est une bénédiction d’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala), mais cela ne dissuade pas le Shaytan pour autant, qui redouble au contraire d’efforts pour nous distraire pendant notre adoration.

Un hadith dit qu’un shaytan nommé ‘Khinzab’ s’assoit sur notre épaule pendant la prière. A l’ instant où nous commençons à prier, il chuchote et emploie tous les moyens pour nous distraire. Si vous vous retrouvez à penser à votre liste de course ou à ce que vous devez faire pendant la journée, sachez que c’est ce shaytan qui déploie ses ruses !

‘Uthan ibn Abou al-‘As rapporte qu’il alla voir le messager d’Allah et lui dit ceci :

« Le shaytan vient entre moi et ma prière et me cause des problèmes avec ma récitation » Ce à quoi le Messager d’Allah répondit: « c’est un shaytan appelé Khanzab, ainsi si vous sentez sa présence, cherchez le refuge auprès d’Allah et soufflez à votre gauche trois fois. »

Muslim

Si nous parvenons à comprendre les différents stratagèmes du shaytan, nous pouvons éviter de tomber dans son piège et de laisser notre esprit vagabonder pendant la prière.

4

SE METTRE EN CONDITION AVANT LA PRIERE

Il s’agit de vous mettre en état de concentration. Quand vous travaillez sur quelque chose d’important comme un devoir, un projet professionnel ou académique, que faites-vous pour ne pas être distrait ? Peut être que vous vous isolez ou vous réfugiez dans un endroit calme. Nous devrions raisonner de la même manière quand nous nous préparons à prier. Tout ce qui peut nous permettre de rester concentrés et d’oublier ce qui nous entoure pendant la prière ne peut être que bénéfique pour nous.

Certains trouvent que ce qui les aide est de s'asseoir et faire du dhikr, pendant quelques minutes, en attendant l’heure de la prière. Cela peut vous permettre de faire abstraction du monde qui vous entoure et d’oublier tous vos engagements l’espace de quelques minutes. Ainsi, quand vient le moment de prier, vous serez déjà en état de concentration.

5

SE RAPPELER L'IMPORTANCE ET LE SENS DE CETTE PRIERE EN PARTICULIER

Imaginez qu’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) vous questionnera le jour du jugement spécialement sur cette prière que vous êtes sur le point d’accomplir ; cela devrait nous permettre de prier avec le soin, la dévotion et la concentration que nous recherchons.

Pour vous aider, vous pouvez aussi imaginer la prière comme étant un acte sur lequel vous serez notés, comme à un entretien. Des questions du type : « Cette personne récite-t-elle avec soin ? » « Où était son esprit lors de la prière ? » pourraient surgir. Essayons de nous évaluer après la prière en toute honnêteté.

De plus, accomplissez votre prière comme si c’était la dernière. Je suis certain que si on nous disait qu’il s’agissait de notre dernière prière, nous l’accomplirions avec une extrême dévotion, nous éviterions toute chose ou personne qui pourrait nous distraire et en ferions la prière la plus longue jamais accomplie. Réfléchissons-y !

6

FAIRE DES DU'AS EN PERMANENCE

Voilà un point crucial. Nous devrions constamment implorer Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) car sans son aide et sa volonté, nous ne pourrons jamais accomplir la prière comme il se doit. Nous devrions continuellement lui demander de nous accorder sa bénédiction. Recherchez Son aide si par exemple, nous avons un trou de mémoire en récitant le Coran, ou que nous avons du mal à nous concentrer.

Invoquons, également, Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) pour qu’Il nous pardonne de ne pas avoir atteint le niveau de qualité requis, même si nous avons le sentiment d’avoir fait preuve de dévotion pendant la prière et de l’avoir accomplie avec soin.

Enfin, faisons des dou’a et remercions Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) pour tous Ses bienfaits et pour nous avoir permis d’accomplir la prière et de l’implorer malgré nos nombreux défauts.

Voici une dou’a à formuler après chaque prière : « Allahumma a’innii ‘ala dhikrika wa choukrika wa housni ‘ibaadatik » (Oh Allah, aide moi à me rappeler de Toi, à être reconnaissant envers Toi, et à T’adorer de la meilleure des manières).

J’espère sincèrement que ces quelques conseils vous seront utiles et que vous pourrez les appliquer pendant la prière. Je m’excuse pour toute erreur que j’aurais pu commettre et vous demande humblement de prier pour moi. Jazakhallah khair.

Et vous ? Que faites-vous pour rester concentré en prière ? Laissez vos conseils en commentaire afin que nous puissions apprendre les unes des autres.

Merci d'avoir lu cet article, en espérant qu'il vous a plu et qu'il vous sera bénéfique.

N'hésitez pas à le partager si c'est le cas !

- Jazak Allah khyran -

Photo : Pinterest

By Abu Umar

#Salat #Priere

FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020