[RAMADAN] : MEMORISER LE CORAN PENDANT LE RAMADAN


MEMORISER

LE CORAN

PENDANT

LE

RAMADAN.

Durant le Ramadan, de nombreux musulmans réfléchissent aux moyens de profiter au mieux de ce mois béni. Que ce soit en récitant davantage de Coran ou en se levant avant Fajr pour la prière de nuit, tout le monde souhaite être récompensé et recevoir la bénédiction d’Allah SoubhanaHou wa Ta’ala pendant ce mois.Il ne fait aucun doute que le secret d’un bon Ramadan est de s’y prendre à l’avance. Les premières générations de musulmans (les Salafs) avaient l’habitude de prier Allah pendant six mois pour que leur jeûne soit accepté, et ils passaient les six mois suivants à Lui demander de vivre jusqu’au prochain Ramadan. En d’autres termes, Ramadan était toujours présent dans leurs esprits. Telle était la conviction et la passion de ceux qui connaissaient la vraie valeur de ce mois béni.

Néanmoins, il n’est pas trop tard ! Le mois de Sha’ban nous donne la chance de préparer et de renouveler notre engagement envers Allah (SWT), en commençant par Ses paroles et Son livre. Un pieux prédécesseur a dit :

« Sha’ban est le mois de la Qurra’ (récitateurs du Coran). Celui qui maintient sa lecture quotidienne du Coran avant le Ramadan, sera inchaAllah, en mesure de la maintenir après le Ramadan. »

Un jour, on a demandé à un vertueux ce qu’il en était de la personne qui éprouve des difficultés à reprendre la lecture du Coran après avoir abandonné pendant un certain temps. Il a répondu que la seule façon de surmonter ce sentiment, est de continuer, malgré la difficulté. La personne qui lui a posé la question s’en alla, et lorsqu’elle revint voir le vertueux, elle lui dit : « C’est étrange ! J’ai récité deux quarts du Coran avant que ce sentiment ne parte et ne soit remplacé par une envie de continuer la récitation ». Le vertueux répondit « Le Coran est ainsi avec le négligeant, car le Coran est à lui seul un remède pour ce qui est dans les cœurs. Et plus il néglige le Coran, plus les tâches s’accumulent dans son cœur. Les versets du Coran nettoient et vident le cœur de ses souillures, et c’est l’étape la plus difficile pour le Nafs. Toutefois, s’il continue à lutter contre l’envie, le Coran préparera son cœur à recevoir sa lumière, laissant le Croyant comme Allah l’a décrit ».

ETAPE 1 – LA PREPARATION

A. PURIFIER VOS INTENTIONS

Posez-vous la question : « Pourquoi suis-je en train d’apprendre le Coran ? ». Connaître les vertus de la mémorisation du Coran est un excellent moyen de renforcer son intention.Mais rappelez-vous, la récompense ultime réside dans l’intention de plaire à Allah (Glorifié et Exalté soit-Il) !

Al-Hassan al-Basri (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit :

« Celui qui apprend quelque chose au nom d’Allah réussira. Et celui qui apprend quelque chose pour autre qu’Allah, n’atteindra pas son objectif et ses connaissances acquises ne le rapprocheront pas d’Allah. »

Rapporté par Ibn al Jawzi

B. LES DU'AS

C’est un outil puissant qui est trop souvent négligé. Demandez à Allah d’ouvrir votre cœur et de le purifier des souillures qui s’y sont accumulées.

Le Prophète Mohammed (SWS) avait l’habitude de dire :

Allâhumma ‘allimni ma Yanfa’uni wanfa’nibi maallamtani wazidni ‘ilma

« Ô Allah, permet-moi de profiter de Tes enseignements, enseigne-moi ce qui m’est utile et accroît mes connaissances »

Rapporté par Tirmidhi

Le Messager d’Allah (Paix et Bénédiction sur lui) disait également :

Allâhumma inni a’udhu bika min ‘ilmin la yanfa’ wa min qalbin la yakhsha’ wa min nafsin la tashba’ wa min da’watin la yustajabu laha

« Seigneur, préserve-moi d’une science inutile, d’un cœur qui ne se recueille pas, d’une âme insatiable et d’une invocation qui ne serait pas exaucée. »

C. RECITEZ

Comme conseillé précédemment, profitez du mois de Sha’ban en récitant du Coran aussi souvent que possible, cela vous préparera pour le mois de Ramadan. Essayez de le faire pendant les 2 premières semaines de Sha’ban et continuez pendant le ramadan.

ETAPE 2 – LE PLAN

Jusqu’à présent, nous avons abordé la préparation au mois de Ramadan., A présent, il est temps de planifier l’apprentissage du Coran pendant ce mois ! C’est une étape préparatoire à entreprendre.

A. SELECTIONNEZ DES SOURATS/VERSETS

Il est important de savoir à l’avance ce que vous allez mémoriser, choisissez donc les sourates ou versets que vous souhaitez apprendre. Commencer directement l’apprentissage du Coran sans avoir établit de plan au préalable serait inefficace.

B. ECOUTEZ

Téléchargez sur votre MP3 ou votre téléphone la partie que vous cherchez à mémoriser et écoutez-la aussi souvent que possible. Peu importe où et quand vous le faites. Sachez que vous pouvez même le faire pendant que vous dormez !

Le Dr William H. Johnson a fait des recherches sur l’apprentissage pendant le sommeil et a conclu en déclarant que « […] entendre quelque chose pendant le sommeil peut favoriser l’apprentissage de cette même chose à l’état éveillé ».

C’est une méthode que j’ai personnellement utilisée et que je conseille ! Non seulement la mémorisation était plus simple et plus rapide, mais les versets appris de cette manière étaient également mieux mémorisés que les autres. Après un mois passé sans aucune révision, je me souvenais mieux de ces sourates que de celles apprises sans utiliser cette technique.

C. CONNAITRE VOS SOURATES

Il ne faut pas négliger le contenu des versets que vous apprenez. En fait, dans le Coran Allah (Exalté soit-Il) réprimande à plusieurs reprises ceux qui n’ont pas médité sur Ses versets. Si la mémorisation du Coran est un acte noble et récompensé, il n’y a pas de plus belle récompense que celle de savoir et de se familiariser avec le message d’Allah (SWT). Prenez l’exemple d’Abdoullâh ibn ‘Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a passé huit ans à mémoriser une seule sourate !

Mâlik (rah) raconte qu’il a eu connaissance que Abdoullâh Ibn ‘Omar (que Dieu l’agrée) a passé huit années dans l’apprentissage de la sourate Al-Baqara. (Al-Mouwatta 1/205 et Tabaqât Ibn Sa’d)Était-ce parce qu’Abdullah avait plus de difficultés que les autres pour apprendre le Coran ? Pas du tout ! Cela était dû à la méthode de mémorisation des Sahaba qui consistait à prendre 5 versets, apprendre le contexte de leurs révélations, leurs significations et les appliquer ; et ne passer aux versets suivants qu’après tout ce travail.

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas mémoriser le Coran si vous ne connaissez pas les détails de chaque verset, mais vous devriez au moins essayer de comprendre ce que vous récitez. Après tout, le Coran est un guide qui nous apprend à vivre, comment pourrait-il être utile si nous ne le comprenons pas ?Ainsi, pour la troisième étape de ce processus de préparation, familiarisez-vous avec les versets que vous souhaitez mémoriser. Lire ne serait-ce qu’une simple traduction (sans les détails du tafsir) animera votre expérience de mémorisation

D. CONTROLEZ VOTRE REGIME ALIMENTAIRE

Dernier point, mais non des moindres. Maintenez une alimentation saine et ne mangez pas de manière excessive.

L’imam Ibnul Qayyim (Rahimahullah) explique dans son livre « Madarijul Salikeen », dans le chapitre des « Choses qui abîment le cœur », qu’une alimentation excessive est néfaste pour le musulman. Après avoir expliqué que trop manger rend lourd et paresseux pour accomplir les actes de cultes, il a dit sa citation célèbre :

« من أكل كثيرا شرب كثيرا نام كثيرا خسر كثيرا » qui se traduit par

«Qui mange beaucoup, boit beaucoup, dort beaucoup, et perd beaucoup »

ETAPE 3 – MEMORISEZ !

Maintenant que vous avez passé plusieurs semaines à vous préparer, vous êtes prêts pour passer à l’étape finale : la mémorisation. Rien ne vaut la méthode traditionnelle quand il s’agit de sciences islamiques, et en particulier de l’apprentissage du Coran. Voici quelques conseils pour profiter au maximum de votre expérience :

A. TROUVER UN CHEIKH

Il est important d’avoir un cheikh ou un mentor pour vous aider à apprendre correctement le Coran et vous encourager dans cette voie. Ayant vécu cette expérience avant vous, il pourra vous conseiller et vous aider. Si cela n’est pas possible, vous pouvez peut-être trouver un professeur en ligne, qui est une alternative plus efficace que l’apprentissage en solitaire.

Il y a une maxime arabe qui dit:

لكل فن رجال «Il y a des Hommes pour tous les arts »

Le Mufti Taqi Ousmani explique cette citation : « Cela signifie qu’il faut aller étudier auprès d’un maître. Si, par exemple, c’est une question de fiqh, il faut aborder un mufti, qui connaît les réponses. » (Discours spirituels)

De même, pour l’apprentissage du Coran, il faut se tourner auprès d’une personne qui connaît le Coran (Hafidh) par cœur et maîtrise les règles de Tajwid. Bien entendu, étant une femme, le choix doit se faire sur un professeur féminin.

B. LA DU'A DE MOUSSA (alayhis)

Avant de commencer la mémorisation d’une sourate, récitez ce dou’a :

Rabbi-chrah li sadri wa yassir li amri wahlol ‘okdatan mi-lissani yafqahou qawli

« Seigneur ! Ouvre-moi ma poitrine, et facilite ma mission, et dénoue un nœud en ma langue, afin qu’ils comprennent mes paroles ».

Notez qu’il n’y a pas de dou’as destinées à l’apprentissage du Coran dans la Sounna. Cependant, cette invocation est celle que j’ai l’habitude d’utiliser, et quand je n’ai pas commencé avec elle je rencontre plus de difficultés à mémoriser. Je l’utilise aussi quand je n’arrive pas à apprendre un verset en particulier.

Une autre recommandation pour ceux qui rencontrent des difficultés : augmentez les salutations sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), comme l’a conseillé Cheikh Muhammad Al Yusri à son élève l’Imam Suhaib Web.

C. UN MOMENT FIXE

Choisissez un moment précis de la journée pour apprendre le Coran. La période après Fajr est préférable, mais chaque cas est différent donc trouvez le moment où vous êtes le plus disponible et où vous pouvez pleinement vous concentrer.

D. ECRIVEZ

Pour mémoriser réellement une sourate, je préfère m’en tenir à la méthode traditionnelle de l’écriture. C’est ce que m’a recommandé mon Cheikh Hafidhalullah, et c’est un conseil qui a été souvent répété à mes compagnons Hifdh par leurs professeurs.

E. REPETEZ

Enfin, prenez l’habitude de réciter ce que vous avez appris pendant la prière de Tahajjud, cela vous aidera à consolider ce que vous avez déjà mémorisé. « En vérité, celui qui possède le Coran (en mémoire) est comme celui qui possède des chameaux attachés. S’il veille sur eux avec soin, il les garde près de lui. S’il les laisse se perdre, ils fuiront loin de lui »

By Layla Dawod

#Ramadan #Islam #Coran

FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020