[RAMADAN] : COMMENT ARRÊTER LA MUSIQUE MA RENDUE PLUS PRODUCTIVE


PRODUCTIVITE

⎯⎯⎯⎯

COMMENT

ARRÊTER

LA MUSIQUE

MA

RENDUE

PLUS

PRODUCTIVE.

Je ne quitterais pas ma maison sans casque. C'était quelque chose dont je dépendais pour étudier, me détendre, dans ma voiture ... une partie importante de ma vie. Et puis je l'ai abandonnée! J'entendais des histoires sur des personnes qui abandonnaient la musique. Je n'ai jamais pensée que ce serait moi. "Impossible, jamais!" Je me disait. Cependant, après le Ramadan 2016 ... tout a changé. Attention, je n'ai pas abandonnée la musique parce que je pensais que c'était haram ou non. En fait, à l'époque je ne m'étais pas penchée sur le sujet, et cela n'a pas affecté ma décision. Je l'ai abandonné parce que je voulais être plus proche d'Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), et que la musique m'en empêchait. Permettez-moi de partager avec vous comment je l'ai abandonnée, et quels ont été les avantages que j'ai tirés de cette décision.

COMMENT TOUT A COMMENCE :

ARRETER TEMPORAIREMENT

LA MUSIQUE AU RAMADAN

C'était le Ramadan 2016, et tout le monde sait ce que signifie le Ramadan. Nous essayons de nous abstenir d'activités inutiles et, à la place, nous nous plongions dans le culte autant que possible. Pour beaucoup de personne, cela pourrait signifier réduire ou s'abstenir complètement de choses comme la musique, les jeux vidéo, la télévision (en particulier les émissions inappropriées et les films) et / ou le blasphème en général.

Certains d'entre nous cherchent à profiter de ce mois béni en établissant ou en consolidant notre relation avec Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il). Alors que j'en apprenais plus sur l'islam et approfondie ma connexion avec Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), cette fois-ci je me sentais différente.

J'ai découvert un sentiment apaisant de paix et de tranquillité que je ne pouvais trouver que dans mes efforts pour renforcer ma relation avec Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui). Cependant, alors que le Ramadan se rapprocher à sa fin, j'avais un véritable sentiment de tristesse et d'inquiétude.

Je m'inquiétais de savoir si je reviendrais immédiatement à mes vieilles habitudes: musique excessive, télévision, perte de temps, etc. Donc, j'ai fait des du'as pour me garder inébranlable sur cette décision que j'ai prise pendant le Ramadan.

MAINTENIR LES EFFORTS

ENTREPRIS DU RAMADAN

C'était l'Eid ... plus communément appelé "Fête de Bienvenue de Sheitan" pour certaines personnes parce qu'ils célèbrent Eid avec ce qu'ils ont évité au Ramadan. Je ne voulais pas que cela se produise, je voulais continuer à pratiquer ce que je faisais au Ramadan, comme si rien n'avait changé.

J'ai été touché par une réflexion faite par Shaykh Omar Suleiman qui a mentionné le mot : "Quiconque adorait Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) savent que Muhammad ṣallallāhu' alayhi wa sallam (paix et bénédictions de Allah soit sur lui) est mort, mais celui qui a adoré Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui), sachez que Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) est vivant et ne meurt pas "- Abu Bakr raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui).

Le message était clair. Quiconque adorait pendant le Ramadan, le Ramadan a passé, mais celui qui a adoré Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui), est vivant et éternel. J'ai continué à m'abstenir de mes mauvaises habitudes, surtout de la musique. Tout ce que je savais, c'est que lorsque je suis sorti du Ramadan, j'ai compris ce qu'était une musique de distraction pour mon deen. Voici donc les avantages que j'ai eu en abandonnant la musique.

LA QUALITE DE LA PRIERE

S'AMELIORE CONSIDERABLEMENT

L'une de mes amies disait que la Salah est le baromètre de la vie d'une personne. Elle indique avec précision votre relation avec Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui), et tout ce qui l'affecte parce que si votre salah est bonne, alors tout le reste sera bon. Même si vous rencontrez des obstacles, tant que vous avez votre salah que vous faites preuve de sincérité et d'humilité, votre iman sera votre force. Cependant, lorsque j'écouté de la musique, j'ai constaté qu'elle était stockée dans mon cœur et dans mes pensées comme des données, mais qu'elle devait être jouée quand je parlais à mon Seigneur. Vous connaissez ces moments où vous priez et tout est silencieux, et au fond de votre esprit, une chanson rejoue encore et encore, ce qui rend difficile de se concentrer. Vous faites votre troisième raka'ah et vous vous dites êtes comme "Attends je suis à la troisième ou quatrième raka'ah?". Cette prière était plutôt du yoga qu'une conversation avec Allah.

Pour moi cela a cessé après avoir abandonné la musique.

Je ne nourrissais plus mon âme avec ce que l'on peut considéré comme de la pornographie auditive, au lieu de cela je l'alimentais au Coran et aux connaissances utiles. Si vous voulez vous souvenir d'Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) durant vos prières, rappelez-vous de Lui en dehors de vos prières, et laisser tomber la musique aide vraiment à cela.

PROCHE D'ALLAH COMME

JAMAIS AUPARAVANT

Ce fut probablement le plus grand avantage pour mon abandon de musique, car développer une relation plus forte avec le Coran m'a aidé à être plus connectée avec Allah que jamais.

Plutôt que de remplacer la musique par le silence, je l'ai remplacée par les conférences coraniques et islamiques afin que j'apprenne plus sur mon deen. Même si vous êtes quelqu'un qui n'a pas un fort iman (foi), cherchez à en savoir plus sur le deen vous rapproche de notre Créateur. C'est vraiment étrange mais plus je me lié à Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), moins le dunya m'attiré au sens où elle était moins attrayante à mes yeux.

Cela a littéralement affecté tous les aspects de ma vie, mon Hijab (pour en savoir plus voir l'article "Lettre Ouverte sur mon Hijab"), mon caractère avec moi-même et les autres et même dans mes études !

J'étais attirée par tout ce qui me rapprocherait d'Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) et tout ce dont je pensais pouvais m'en éloigner je m'en éloignée et ne faisait plus partie de ma vie.

Vous savez quand la dunya est une lutte, parce que vous vous battez contre vos désirs? Et bien une fois que je me suis approché d'Allah Subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), je n'avais plus envie de tant de combats, car mes désirs n'étaient plus vers quelque chose qui déplaisait Allah subḥānahu wa ta'āla ( Glorifié et exalté soit lui). Lorsque cela s'est produit, l'écoute d'un morceau ne semblait plus « cool » ni même nécessaire.

OÙ COMMENCER SI

VOUS VOULEZ CHANGER

Si vous voulez connaître l'impact spirituel bénéfique de l'abandon de la musique comme je l'ai fait, voici quelques conseils pour vous aider à démarrer.

1

CHANGEZ CE QUE VOUS AVEZ

DANS VOS ECOUTEURS

Plutôt que d'écouter de la musique, si vous avez un smartphone, téléchargez des podcasts ou des talk que vous pourrez trouver sur youtube ou même sur le site Dourous où vous trouverez un nombre incalculable de sujet abordé. C'est formidable puisque vous pouvez apprendre sur la route et gagner hasanat. Alternativement, vous pouvez écouter la radio et suivre l'actualité, par exemple. Si cela ne fonctionne pas, laissez vos écouteurs à la maison et remplissez vos pensées en pensant à Allah.

Beaucoup sous-estiment le benefice et la facilité du dhikr.

Le Prophète (ﷺ) a déclaré:

"Deux paroles légères sur la langue, lourdes sur la Balance et bien aimées du Très-Miséricordieux : "Subhan Allah wa-bi hamdihi" et "Subhan Allah Al-`Azim."

Bukhari

Alors, pourquoi ne pas passer notre temps sur le trajet du travail/école et autre à charger nos balances avec des hasanat au lieu d'écouter quelque chose qui n'a aucun bénéfice ?

2

PASSEZ PLUS DE TEMPS

EN IBADAH

Pour ma part, je me sentais un peu honteuse d'écouter tout sorte de chose (mauvaise) après le Ramadan. J'ai sentie un nouveau sens de haya (modestie). Il me sentait gênée de me présenter devant Allah, cinq fois par jour et de prier pour le pardon et l'orientation, puis reprendre immédiatement l'écoute de la musique. Nous savons bien qu'une grande partie de la musique contient aujourd'hui l'impudicité et que les paroles peuvent vraiment être équivalentes à de la pornographie auditive.

Un ayah du Coran me semble vraiment véridique sur ce sujet qui est dans la Sourate Al-'Ankabut :

"En effet, la prière interdit l'immoralité et les actes répréhensibles,

et le souvenir d'Allah est plus grand. Et Allah sait ce que vous faites."

Coran ⎥ 29:45

Plus je passais de temps en Salah, plus j'étais embarrassé de la musique.

3

RAPPELEZ-VOUS QUE VOUS N'AVEZ PAS BESOIN DE MUSIQUE POUR ETUDIER

Lisez-le à nouveau, car il s'agit d'une idée fausse très commune. Pensez-vous que vous avez vraiment besoin de musique pour étudier? Êtes-vous mentalement et physiquement incapable d'étudier sans cela?

Les gens se prononceront en faveur de certaines études qui soutiennent l'idée que la musique vous aide à étudier, mais en fin de compte, vous n'en avez pas besoin. Il n'y a pourtant aucune preuve concluante que la musique aide ou n'aide personne à étudier. Il existe des résultats contradictoires et dépendent de quel type d'étude a été faite et chaque individu est différent.

Croyez-vous sincèrement que la barakah d'Allah est si insuffisante que vous devez la compléter avec autre chose qui vous retient essentiellement de son souvenir ?

Si la musique est ce qui vous donnera le barakah en étudiant, je vous exhorte à regarder certains des plus grands savants de l'islam ou même des non-musulmans qui ont changé le monde maintenant et par le passé ? Ont-ils besoin ou dépendent de la musique pour fonctionner de manière productive ?

Pensée finale :

Abandonner la musique était l'une des meilleures choses que j'ai pu faire. Cela m'a aidée à devenir plus proche d'Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui) et il a eu un impact positif dans tous les aspects de ma vie. Si vous êtes quelqu'un qui veut abandonner la musique mais pense que c'est trop difficile, priez Allah et rappelez-vous ce qu'Il dit :

« Je suis auprès de la pensée que se fait de Moi Mon serviteur et

Je suis avec Lui quand il Me mentionne; s’il Me mentionne en son âme,

Je le mentionne en Mon âme, s’il Me mentionne dans une assemblée,

Je le mentionne dans une assemblée meilleure que la sienne. »

Sahih Muslim

Si vous aussi vous n'écoutez plus de musique, partagez votre expérience et vos conseils ci-dessous en commentaire !

Merci d'avoir lu cet article, en espérant qu'il vous a plu et qu'il vous sera bénéfique.

N'hésitez pas à le partager si c'est le cas !

⎯ Jazak Allah khyran ⎯

Picture : Pinterest

By Maryam Yusuf

#Devenirmeilleure

FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020