[RAMADAN] : COMMENT RESTER PRODUCTIVE DURANT LES JOURS DE NON-JEÛNE


COMMENT

RESTER

PRODUCTIVE

DURANT

LES JOURS

DE

NON-JEÛNE.

Durant le Ramadan, les jours où l'on ne peut pas jeûner est une situation auquel de nombreuse femmes font faces durant leurs vies que ce soit par les menstruations, parce qu'elles sont enceintes, sainement post-natal ou même la maladie, le temps peut s'avérer long et amène à une perte de distance spirituel avec Allah et les bénéfices du Ramadan. Comment faire pour être connecter au Ramadan et ne pas perdre un seul jour de récompenses de ce mois saint même lorsque l'on ne peut ni prier et jeûner ?

Dans cet article, je partage des conseils pratiques à appliquer durant vos jours de non-jeûne pour rester productive durant le Ramadan et tirer le meilleur parti du temps précieux que nous avons.

REALISER LA

BENEDICTION

DU RAMADAN

Lorsque nous nous rendons compte de la valeur du mois du Ramadan, nous ne voulons pas perdre une seule seconde, car chaque seconde peut être consacrée à gagner une récompense, tant par l'intention que par l'action physique. Il est assez difficile de maintenir ihsan (l'excellence) dans tous les rôles que nous avons durant la vie de tous les jours, et encore moins durant le Ramadan, d'autant plus lors de la période de non-prière ajoutant un autre défi de productivité! C'est donc le moment idéal pour nous rappeler les vertus du Ramadan:

Le Messager d'Allah ṣallallāhu 'alayhi wa sallam a déclaré:

"Quand le mois du Ramadan commence, les portes du ciel sont ouvertes et

les portes de l'enfer sont fermées et les démons sont enchaînés"

Sahih al Bukhari

Ce dont nous devons nous rappeler est que les salah, la lecture du Qur'an (arabe) et du jeûne ne sont pas les seuls moyens d'adorer Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit lui). Ceci est particulièrement important pour les femmes qui sont indisposés, car elles ont beaucoup plus de temps sans actes obligatoires de culte. Puisque qu'Allah subḥānahu wa ta'āla a accordé cette concession Lui-même, nous ne perdons pas la récompense même si nous sommes incapables de jeûner ou de prier! Cependant, nous sommes tenus responsables de tout gaspillage pendant la période de non-prière, surtout s'elle n'est pas occupé dans le but d'adorer Allah subḥānahu wa ta'āla. Le Ramadan nous empêche à commettre de mauvais actes ; Tout comme dans le reste de l'année, la période de non-prière peut souvent amener les sœurs à se glisser dans les mauvaises habitudes et la paresse, en raison de la rupture soudaine que nous obtenons dans nos devoirs obligatoires. Cela a un effet domino, car il peut être deux fois plus difficile de revenir au bon ibadah lorsque la période menstruelle ou post-natal est terminée. Lorsque nous nous rappelons les bénédictions attachées au culte du Ramadan, cela donne plus de motivation pour combler nos jours de non-prière avec d'autres actes d'ibadah.

En outre, la productivité globale et le barakah dans d'autres domaines de notre vie - professionnels, sociaux et personnels - dépendent de la façon dont nous adorons Allah subḥānahu wa ta'āla. Lorsque nous investissons notre temps dans des actions pour adorer Allah subḥānahu wa ta'āla pendant la période de non-prière, nous nous assurons que nous soutenons non seulement notre productivité spirituelle, mais aussi notre productivité globale, et cela est particulièrement important pendant le Ramadan. Lorsque vous pouvez commencer à jeûner et à prier à nouveau, cela vous semblera tellement plus facile de revenir dans le flux du Ramadan, et vous ne vous sentirez pas détaché de ce « sentiment du Ramadan ».

3 FEMMES,

3 DEFIS DIFFERENTS

Les femmes musulmanes font face à un certain nombre de défis de productivité en raison du nombre de rôles différents qu'elles jouent au jour le jour. Regardez les défis rencontrés par ces trois femmes et pensez à des façons dont elles peuvent tirer le meilleur parti de leurs jours de non-jeûne.

CAS 1 :

SALMAH MAHMOOD

LA MERE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES

Salmah est une mère au foyer qui a deux enfants, Hafsah âgée de 9 ans et Abdullah. Abdullah est né quelques jours avant le Ramadan, pour cette raison Salmah n'a pu ni prier ni jeûner en raison du saignements post-natal. Entre l'allaitement de son fils, l'école maternelle de Hafsah et la cuisine de l'Iftar pour son mari, Salmah a à peine le temps de penser à ibadah pendant le Ramadan, et encore moins de planifier des actes de culte !

CAS 2 :

FATIMA OMAR

LE DILEMME DE LA GROSSESSE

Fatima est enceinte pour la première fois et doit accoucher autour de la troisième semaine du Ramadan. Jusqu'à présent, sa grossesse a été normale, mais à la fin de sa grossesse, Fatima commence à se sentir plus fatiguée et attend avec impatience le début de son congé de maternité. Après avoir fait beaucoup de recherches et après avoir parlé à des professionnels de la santé, Fatima a décidé de jeuner rapidement pendant plusieurs jours pour maintenir son énergie, surtout avec de longues heures de jeûne. Elle veut toujours maintenir son ibadah jusqu'à la naissance de son bébé, mais il est difficile d'être pleinement productif à la fois spirituellement et professionnellement parlant entre son travail et la fatigue qu'elle ressent parce qu'enceinte.

CAS 3 :

ZAHRA ALI

LA MUSULMANE QUI TRAVAIL

Zahra est sage-femme dans un hôpital où elle travaille de longues heures, à la fois pendant la journée et la nuit. Zahra est en train de jeûner, mais elle doit débuter sa période menstruelle vers le 15ème Ramadan, au cours de laquelle elle espère dormir et se reposer, car elle ne se rendra pas pour les prières de Taraweeh ou se réveillera au moment de Fajr pour le suhoor. Cependant, elle ne veut pas perdre le «sentiment du Ramadan» et être paresseuse pendant sa période de non-prière.

Quel conseil donneriez-vous à ces femmes pour soutenir leur productivité spirituelle pendant les jours de non-jeûne ?

Examinons les actions suivantes et voyons comment ces femmes occupées peuvent rester productives lorsqu'elles ne jeûnent et ne prient pas.

LES ALTERNATIVES POUR

RESTER CONNECTER

À ALLAH

La clé pour soutenir votre productivité lorsque vous ne priez pas est de réaliser les innombrables façons dont nous pouvons adorer Allah subḥānahu wa ta'āla en dehors du jeûne et de la salah.

Une chose importante à retenir est que, avec tous les rôles que nous jouons en tant que Femme, que vous soyez une mère, une femme au foyer, une élève, une étudiante ou professionnelle (ou tout ce qui s'en suit), remplissez ces rôles avec ihsan (excellence) et avec l'intention de vouloir plaire à Allah subḥānahu wa ta'āla rend cela égale à un culte ! Par exemple, dans le cas de Salmah Mahmood qui ne peut pas prier en raison du saignement post-natal, quand elle nourrit son bébé, change ses couches et soutient en general son enfant, elle est récompensée pour ces actes. Même si vous ne pouvez vous inscrire dans l'un des actes suivants d'ibadah, tout ce que vous faites en désirant le plaisir d'Allah subḥānahu wa ta'āla est une forme de culte. Peut-être n'est-il pas possible de faire toutes les actions suivantes, mais ayez l'intention de faire quelques choix qui vous sont faciles, productives et vous concentrer sur ce Ramadan.

1

PURIFIEZ VOS INTENTIONS

Tout commence par l'intention, que vous soyez en jeûne ou non. La plus grande action pourrait être rejetée par Allah subḥānahu wa ta'āla si nous n'avions pas l'intention correcte avant même de commencer. Quand j'ai l'impression que mon intention n'est pas pure, je dis à haute voix: "Mon intention est uniquement pour le plaisir d'Allah subḥānahu wa ta'āla" et répétez ceci jusqu'à ce que le doute soit supprimé. Les trois femmes ci-dessus peuvent obtenir une récompense en utilisant cette méthode autant qu'elles le peuvent pendant le Ramadan et s'assurer que tous les actes ont une bonne intention.

2

PREVOIR DU TEMPS POUR IBADAH

Il est peut-être difficile pour Salmah, Fatima ou Zahra de planifier un calendrier complet pour la seconde moitié du Ramadan. Pour optimiser vos journées sans prière, prévoyez un certain temps (n'a pas à être à la même heure tous les jours) pour remplir au moins une des actions listées ici en ayant l'intention ferme de compléter cela tous les jours. Cela gardera l'esprit du Ramadan vivant même si vous ne pouvez pas prier et jeûner, in sha Allah.

3

FAITES UNE LISTE DE DU'A

Ecrivez deux listes de dua: une qui contient des désirs et des envies personnels, et une autre avec du Coran et de la Sunnah. Faites vos du'as de ces deux liste à l'heure recommandée, comme pendant le dernier tiers de la nuit, au moment de l'instant et pendant les précipitations. (Article sur comment faire cette liste et quels du'as : ICI)

4

UN DHIKR CONSTANT

Le Dhikr est une belle façon de rester connecté à Allah subḥānahu wa ta'āla à un moment où il est si facile de se sentir loin de Lui. Essayez et complétez votre adkhar du matin et du soir, augmentez les salutations sur le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam et remplissez vos minutes avec le mot Astaghfirullah qui est précieux. Le Dhikr est un outil particulièrement efficace pour les mamans occupées comme Salmah, car vous pouvez vous sentir connecté à Allah subḥānahu wa ta'āla, même lorsque vous courez après vos enfants.

5

RESTEZ CONNECTE AU CORAN

Restez connecté au livre révélé au cours de ce mois en écoutant vos récitateurs préférés et / ou en lecture traductions faciles (pas en arabe) et de tafseer. Pensez à la signification du Coran et visez à mettre en œuvre un ayah tous les jours ou au mieux de votre capacité. L'écoute d'une bonne récitation petit à petit est un fantastique moyen pour aider à la mémorisation (en savoir plus sur apprentissage et memorisation du Coran ICI) . Il s'agit d'une action géniale pour les trois Femmes occupées dans nos études de cas ci-dessus, car Salmah peut écouter le Coran pendant l'allaitement, Fatima peut lire une traduction facile quand elle se repose, et Zahra peut lire tafseer d'une application sur son téléphone lorsqu'elle se rend ou a son retour du travail.

6

APPRENEZ ET RECHERCHEZ

LA CONNAISSANCE

Fatima, qui ne jeûne pas en raison de la grossesse, peut choisir un livre ou regarder une série de conférences pour apprendre et appliquer autant de connaissances possible. Elle peut le faire pendant qu'elle se couche et se détend, ou quand elle rentre à la maison après le travail. Même Salmah et Zahra peuvent regarder l'une des nombreuses séries et podcasts disponible sur Youtube.

7

GAGNEZ LA RECOMPENSE DU JEÛNE!

Quand Zahra Ali revient d'un long quart de travail à l'hôpital, tout ce auquel elle peut penser est de se mettre de se détendre! Cependant, elle se souvient qu'il y a une énorme récompense en donnant l'Iftar à celui qui jeûne. Profitez ainsi du temps supplémentaire et de l'énergie que vous avez pendant les jours de non-jeûne pour aider votre famille à préparer l'iftar, envoyer l'iftar à vos voisins ou dans votre mosquée locale comme le Prophète Muhammad ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix Et les bénédictions d'Allah soient sur lui) dit:

"Celui qui donne de la nourriture à un jeûneur pour rompre son jeûne,

aura une récompense égale, sans que cela nuise à sa récompense".

Sunan Ibn Majah

De même, Fatima et Salmah peuvent envisager de faire des iftars simples, et Salmah peut enrôler l'aide de sa fille lors de la préparation des aliments ou des tâches ménagères.

8

ÊTRE SOCIALEMENT PRODUCTIVE

Contribuer au niveau social est souvent négligé pendant le Ramadan alors que nous nous concentrons tous sur des actions personnelles, mais le Ramadan est le moment idéal pour s'investir dans notre communauté, en particulier avec l'énergie supplémentaire et le temps que vous avez pendant vos jours de non-prière. Être socialement productive peut être plus facile pour les soeurs travaillant pour tirer parti de leurs jours de non-prière de la meilleure des façons.

  • Avoir des sessions d'encouragement spirituel au travail. Par exemple, lorsque Zahra travaille à l'hôpital, elle peut rassembler des femmes musulmanes et non-musulmanes pendant la pause-déjeuner et avoir des discutions stimulants l'iman de 10 minutes sur les vertus du Ramadan.

  • Collecte de fonds pour un organisme de bienfaisance proche de votre cœur. Cela peut être fait si facilement avec les médias sociaux et les sites Web.

  • Offrez un peu de nourriture à vos voisins ou collègues de travail. S'ils ne sont pas musulmans, profitez de l'occasion pour leur donner des informations sur le Ramadan. Les trois femmes dans le étude de cas, en particulier Fatima et Zahra, peuvent tirer le meilleur parti de cette sunnah pendant leurs jours de non-jeûne.

RASSEMBLER LES JOURS

DE JEÛNE MANQUÉS

Une fois le Ramadan terminé, nous devons organiser la façon dont nous allons combler notre jeûnes. Utilisez une méthode simple pour compter les jeûnes manqués des mois précédents du Ramadan. Commencez à les préparer en petits morceaux peu de temps après le Ramadan, plutôt que d'attendre les mois d'hiver; Vous vous sentirez moins accablé alors que vous vérifiez vos jeûnes manqués au cours de l'année.

Suivez ces conseils pour vous investir physiquement et spirituellement dans le Ramadan, même si vous ne faites pas la prière ou le jeûne. Assurez-vous de planifier votre temps aussi efficacement que possible et augmenter les activités (du'as etc.) ces jours-ci en pour renforcer votre connection avec le Ramadan. Qu'Allah subḥānahu wa ta'āla remplit votre Ramadan de bénédictions et en fait le Ramadan le plus productif! Ameen!


FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon