MY RELATIONSHIP WITH MUSIC AFTER MY UMRAH • LA MUSIQUE APRES MA OMRA


SPIRITUALITY

MY

RELATIONSHIP

WITH MUSIC

AFTER MY

UMRAH.

BY SARA FOR ANAQAH • PICTURE : PINTEREST

Disclaimer : Cet article a uniquement pour but de partager mon experience et non de jurisprudence religieuse. Je vous conseils donc de faire vos recherches vous-même avec conscience si ce sujet vous intéresses. Votre vie doit être à votre image, vos choix fait avec conscience, en fonction de ce en quoi vous croyez ou non.

THE CONTEXT

LE CONTEXTE

I have always been surrounded by music of all genres without exception from a young age. My playlist is the most psychedelic that exists. We go from jazz, hip-hop / rnb old school, rock metal, reggae and Kurdish pop. I practiced my passion for dance for 10 years (salsa, samba, hip-hop etc.) and I always sang for fun to accompany my musician friends whilst I was part of a jazz band singing for 3 years. I always felt connected to music, it accompanied me during the good and the bad times of my life like many of us. This relationship has totally changed after my Umrah. I was able to share my Umrah with you a few months ago through several posts and articles. Among these lines, I had discussed my intense return to Dubai after this extraordinary experience. Nevertheless, I decided not necessarily to approach the subject of "after" Umrah, the impact on my life, my habits, etc. Today I want to share this second part, a part in any case, especially that of an experience that marked me with my relationship with music.

J’ai toujours étais entourée de musique depuis petite, de tous les genres sans exception. Ma playlist est la plus psychédélique qui existe. On passe du jazz, au hip-hop/rnb old school, jusqu’au rock métal, reggae et à la pop kurde. J’ai pratiquée ma passion la danse pendant 10 ans (salsa, samba, hip-hop etc.) et j’ai toujours chantais pour le plaisir pour accompagner des amis musicien jusqu’a faire partie d’un groupe de Jazz au chant pendant 3 ans. Je me suis toujours sentie liée à la musique, elle m’accompagnait pendant les bons et les mauvais moments de ma vie comme beaucoup d’entre nous. Cette relation a totalement changé après ma Omra. J’ai pu partager ma Omra avec vous il y a quelques mois de cela au travers de plusieurs posts et articles. Parmi ces lignes, j’avais abordée mon retour intense à Dubai après cette expérience hors du commun. Néanmoins j’avais décidée de ne pas forcément approcher le sujet de “l’après” Omra, l’impact sur ma vie, mes habitudes etc. Aujourd’hui j’ai envie de partager cette seconde partie, une partie en tout cas, plus particulièrement celle d’une experience qui m’a marquée avec ma relation avec la musique.

I had already heard everyone say that the music was "haram" but I did not understand how the music could be negative to the point of being considered "haram". I did not feel the "harm" it could have on my life. Many will justify this superficially because it distracts important things and so I thought that it was enough not to listen often and the problem would be solved. Why should this be haram? I did not think further and continue my way with it. For me, people who did not listen to music were excessive and extreme in their practices. I could not identify with them.

J’avais déjà entendues comme tout le monde dire que la musique était "haram" mais je ne comprenais pas comment la musique pouvait être négative au point d’être considéré comme “haram”. Je ne ressentais pas “le mal” que cela pouvait avoir sur ma vie. Beaucoup vont justifier cela de façon superficielle au fait qu’elle distrait des choses importantes et donc je me disais qu’il suffisait de ne pas en écouter souvent et le problème serait réglé. Pourquoi cela devrait être haram ? Je n’ai pas poussée la réflexion plus loin et est continuée mon petit bout de chemin avec elle. Pour moi les personnes qui n’écoutaient pas de musique étaient excessives et extrêmes dans leurs pratiques. Je n’arrivais pas m’identifier à eux donc exit.

With the passage of time, I started to become more interested in my religion. There was no trigger, it's just done little by little of course. I reviewed my basics. They are often thought to be known yet I learned a lot of things that I did not know and I was able to correct a lot of things that I was doing wrong without knowing. Do not forget that there is no harm in mistakes, making mistakes is one of the steps to progression so never be ashamed, learn, re-learn and ask for help if needed. Nobody is born with infused science, we all pass by, at one time or another, the stage of learning and what it involves: error and success.

Avec le temps et les années qui sont passées, j’ai commencée à m’intéresser un peu plus à ma religion. Il n’y a pas eu d’éléments déclencheur, ça c’est juste fait petit à petit naturellement. J’ai revue mes bases. On pense souvent les connaître pourtant j’ai appris pleins de choses que je ne connaissais pas et ai pu corriger pleins de chose que je faisais mal sans le savoir. N'oubliez pas qu'il n’y a pas de mal à cela, faire des erreurs fait partie des étapes à la progression donc n’ayez jamais honte, apprenez, réapprenez et demandez de l’aide si besoin est. Personne ne naît avec la science infuse, on passe tous à un moment ou un autre par l’étape de l’apprentissage et ce qu’elle comporte d’erreur et de réussite.

With my Umrah fast approaching, I wanted to prepare well in advance to make the most of its benefits. So I reviewed my basics again, learned about the Prophets and the History of Makkah (events that happened there etc.). A few days before I decided not to listen to music at all to concentrate to the maximum, as you would lower the sound of music in the car to find your way. I was split between stress (because I did not want to make a mistake) and excitement. Here I am at my Umrah and you know the rest.

Puis avec ma Omra qui approchait à grand pas, des mois à l’avance j’ai voulu me préparer pour en tirer un maximum de ses bienfaits.

J’ai donc revue à nouveau mes bases, j’ai appris sur les Prophètes et l’Histoire de la Mecque (les évènements qui s’y sont passés etc.). Quelques jours avant j’ai décidée de ne plus écouter de musique du tout pour me concentrer au maximum, comme on pourrait baisser le son de la musique en voiture pour retrouver son chemin. J’étais partagée entre le stress (parce que je ne voulais pas faire d’erreur) et l’excitation. Me voilà à ma omra et vous connaissez la suite.

AFTER UMRAH

L'APRES OMRA

I opened the door of the taxi shaking. I cried like a baby like I had never cried for 1 hour in silence hidden behind my big black sunglasses between Makkah towards Jeddah airport. My heart broke like a child deprived of her favorite doll. She is part of her, how do you go on without it? What am I going to do now with a part of me missing? A few hours later I arrived back in Dubai completely empty, sad but soothed. The same feeling that you would have after crying for hours or after vomiting something that wasn't good (glamorous), you feel empty but well, better.

J’ai ouvert la porte du taxi tremblante. J’ai pleurée comme un bébé comme jamais je n’avais pleurée, pendant 1h en silence cachée derrière mes grandes lunettes de soleil noir entre la Mecque direction l'aéroport de Jeddah. J’avais le cœur brisé comme une enfant privée de sa poupée préférée. Elle fait partie d’elle, comment faire sans ? Je fais comment moi maintenant avec une partie de moi en moins ?

Quelques heures plus tard je suis de retour à Dubai complètement vidée, triste mais apaisée. Le même sentiment que l'on peut avoir après avoir pleurée pendant des heures ou après avoir vomis quelque chose qui n'était pas passé (glamour), on se sent vide mais bien, mieux.

The next day on entering my car I realized that I was different. I felt different. I had an impressive decline. A mixture of contentment and incredible gratitude. I already thought I knew peace, I had already been at peace in my life, the moments where you feel calm and well, but it was when coming back from my Umrah that I understood that I did not know anything about it. I had just met peace, the real one. The one we are looking for throughout our lives, in its purest form. I had no more bad thoughts. The things that annoyed me before I left had no importance for me, they had suddenly become small. Everything was clear and extremely easy. All my religious obligations (prayer, fasting etc.) were done with great simplicity. I remade my ablutions with pleasure at each prayer. There was no heaviness, no more difficulty. It was then that I realized the true impact of my omra and how lucky I was to feel like I was feeling. Unfortunately, as we say, we realize the value of a thing once lost.

Le lendemain en entrant dans ma voiture j'ai réalisée que j'étais différente. Je me sentais differente. J'avais un recule impressionnant. Un mélange de contentement et de gratitude incroyable. Je pensais déjà connaître la paix, j’ai déjà étais en paix dans ma vie, les moments où tu te sens apaiser, bien, mais c’est en revenant de ma Omra que j’ai compris que je n’y connaissais rien. Je venais de rencontrer la paix, la vraie. Celle que l’on recherche tout au long de nos vies, dans sa version la plus pure. Je n’avais plus de mauvaise pensée, Les choses qui m'agaçaient avant de partir n’avait plus d’importance pour moi, elles étaient devenues soudainement petites. Tout était clair et extrêmement facile. Toutes mes obligations religieuses (prière, jeûne etc.) se faisait avec grande simplicité. Je refaisais mes ablutions avec plaisir à chaque prière. Il n’y avait plus de lourdeur, plus de difficulté. C’est à ce moment où j’ai réalisée le véritable impact de ma Omra et à quel point j’étais chanceuse de me sentir comme je me sentais. Malheureusement comme on dit, on réalise la valeur d'une chose une fois perdue.

THE RELAPSE

LA RECHUTE

I loved this feeling of constant peace. Waking up in the morning without stress, without a ball in my stomach, continuing my life on the same wavelength hoping that this peace will not disappear and I will stay at this level. I knew I had to fight but I did not really know how to get away from the bad and continue my good habits.

J’adorais cette sensation de paix constante. Me réveiller le matin sans stress, sans boule au ventre, continuer ma vie sur cette même longueur d’onde en espérant que cette paix ne disparaitrai pas et que je resterai à ce niveau. Je savais que je devais me battre mais je ne savais pas vraiment comment mise à part m’éloigner de ce qui est mauvais et continuer mes bonnes habitudes.

One thing I noticed was that I did not have any more music in mind. I'm not talking about music that we sometimes have in mind because we just heard it on the radio or because someone sang it. I’m talking about the music that’s constantly there in the head once alone or when one begins to think, when we aren’t busy etc. I did not have that at all, it was true silence, soothing. I did not want to listen to music any more, dance videos did not interest me as much as before even though I still liked it. I was focused on the goal I had and I was spending my free time on something else. I was on social media less, I did not use my phone as much apart from taking pictures and chat with my family / friend (I live abroad away from them).

Une chose que j’avais pu remarquer était que je n’avais plus de musique en tête. Je ne vous parle pas des musiques que l’on a parfois en tête parce qu’on vient de l’entendre à la radio ou parce qu’une personne l’a chanté. Je vous parles de ces musiques constamment là en tête une fois seule ou lorsque l’on commence à penser, que l’on n’est pas occupé etc. Je n’avais plus du tout ça, c’était le vraie silence, l’apaisement. Je n’avais plus envie d’écouter de la musique, les vidéos de danse ne m’intéressaient plus autant qu’avant même si j’aimais toujours ça. J’étais concentrée sur d’autre chose comme l’accomplissement de but que j’avais et j’occupais mon temps libre vers d’autre chose. J’étais moins sur les réseaux sociaux, je n’utilisais plus beaucoup mon téléphone mise à part pour prendre des photos et discuter avec ma famille/amie (j’habite à l’étranger loin d’eux).

I did not want to listen to it anymore, though I sometimes heard it in the shops etc but in spite of all that it had no effect, as if I was covered with some sort of incredible shield. Sometimes I thought of listening to music again, not because I wanted to, but only out of habit. I did not want to risk having an impact on my current state of mind so I did not listen to it anymore.

And then with the days that passed I gave in, I started listening to it again, saying that just one song is nothing. The days are past and now this feeling of fullness slowly but surely fades , my faith goes down and my motivation too.

Je n’avais plus envie d’en écouter, pourtant j’en entendais parfois dans les boutiques etc mais malgré tout ça n’avait pas d’effet, comme si j’étais recouverte d’une sorte de bouclier incroyable. Parfois je pensais à en écouter, pas parce que j'en avais l’envie mais uniquement par habitude. Je ne voulais pas prendre le risque d’avoir un impact sur mon état d’esprit actuel donc je n'en écoutais plus.

Et puis avec les jours qui passes j’ai cédée, j’ai commencée à en écouter, en me disant qu "un titre c’est rien”. Les journées sont passés et voilà que ce sentiment de plénitude doucement mais sûrement s’efface, ma foi baisse et ma motivation aussi.

When i think about it now I (FINALLY) realized the problem of all my evils is the music. It may be stupid to say, but it was by opening this door that I tipped my scales. We underestimate its impact on us. It has an impact on everything that makes us one. Our way of thinking, our feelings, our mood and our faith especially. Some of you will surely believe me and others will think that all this is excessive and dramatic. One thing is certain, one becomes aware of how deep the impact is only after truly facing it.

Avec le recule j’ai (ENFIN) réalisée le problème de tous mes maux : la musique. C'est peut-être stupide à dire mais c'est en ouvrant cette porte que j'ai fait basculer ma balance. On sous estime son impact sur nous. Elle a un impact sur tout ce qui fait que l'on est nous. Notre façon de pensée, nos sentiments, notre mood et notre foi surtout.Certains d’entre vous vont sûrement me croire et d’autre me diront que tout ça est excessif. Une chose est sure, on prend conscience à quel point sont impact est large uniquement en y faisant véritablement face.

( EDIT )

My article stopped there but I received a lot of messages and mails after the announcement of the publication of this subject and a question came back to me each time: What can I do if I want to stop listening music ?

Mon article s'arrêtait là mais j'ai reçue beaucoup de messages et de mails après l'annonce de la publication de ce sujet et une question m'est revenue à chaque fois : Comment faire si on souhaite arrêter la musique ?

ADVICE FOR THE ONE WHO WANTS TO STOP

UN CONSEIL POUR CELLE QUI DÉSIR ARRÊTER

The idea is not to stop the music and wait for the envy to pass or wait for your faith to climb but rather stop the music and become active by practicing much more than before to be protected. Without daily and regular practice there is no more protection. Your desire to stop the music will only be based on momentary motivation and at a time or when the opportunity arises you will listen to music again. So your approach should be based not only on motivation but especially on vigorous practice. The more you practice your religion (in learning but also prayers), the more you will become untouchable. We will do mistakes today and continue to do so tomorrow. The important thing is to understand your mistake and to draw the necessary lessons from it.

L’idée ce n’est pas d’arrêter la musique et attendre que l'envie passe ou attendre que votre foi grimpe mais plutôt d’arrêter la musique et s’activer en pratiquant bien plus qu'avant pour être protégé. Sans pratique quotidienne et régulière il n’y a plus de protection. Votre envie d'arrêter la musique sera uniquement basé sur de la motivation passagère et a un moment ou lorsque l'occasion se présentera vous écouterez à nouveau.Donc votre démarche doit être basée non seulement sur de la motivation mais surtout sur de une pratique vigoureuse. Plus vous pratiquerez votre religion (dans l'apprentissage mais aussi les prières) et plus vous deviendrez intouchable. Les erreurs ont en fait aujourd’hui et on continuera à en faire demain. L’important est arriver à comprendre cette erreur et en tirer les leçons nécessaires.

As many of you have mentioned to me in your messages, music is inevitable. It's everywhere, whether it's the car, while watching movies / tv show / videos, shopping malls and sometimes even in the streets.

Comme vous avez été nombreuse à me le notifier dans vos messages, la musique est inévitable. Elle est partout que ce soit en voiture, en regardant des films/series/vidéos, dans les centres commerciaux en faisant nos courses et parfois même dans les rues.

Nevertheless try to act on your own scale, on things where you have a direct impact only. Do not worry about things you can not change. Do not let things that you can not control occupy your mind. Whether that’s by thinking about it or com

plaining about it. When you complain, you leave an open door to negativity, which can use your energy and time unnecessarily

Néanmoins essayez d’agir à votre propre échelle sur les choses où vous avez un impact direct uniquement. Ne vous préoccupez pas des choses que vous ne pouvez pas changer. Ne laissez pas les choses que vous ne pouvez pas contrôler occuper votre esprit. Que ce soit en y pensant ou en vous en plaignant car lorsque vous vous plaignez, vous laisser une porte ouverte à la négativité, utilisez votre l'énergie et du temps inutilement.

There is no miracle advice, you just have to go for it. Delete what might tempt you and do not give in to "just one" "it's nothing, it's just a little". Remove the app and music from your phones, put away your CDs in a corner. In short make them "less" or not accessible. Always have the intentions to follow the Sunnah and manifest it in spoken words "I will not listen to it to follow what I believe in".

Il n’y a pas de conseil miracle, il faut tout simplement s’y mettre. Supprimer ce qui pourrait vous tenter et ne pas céder au “juste une” “c’est rien c’est juste un peu”. Supprimer les app et la musique de vos téléphones, ranger dans un coin les CD en bref les rendre “moins” ou pas accessibles. En ayant toujours pour intentions de suivre la Sunnah et manifester ça dans des paroles orales “Je ne vais plus en écouter pour suivre ce en quoi je crois”.

Then stick to your practice as explained previously. Go back and learn the basics again. Begin to pray correctly (ie slowly), understand what you say in your prayers, relax your shoulders. This is a slow and sweet conversation, not a song / workout that we repeat in a quick loop to finish fast and because we are obliged. Enjoy the moment sincerely. Pray on time (if possible). If we could do them when we wanted there would not have been any specific hours and we could have placed them when we wanted. So if there is a time to be respected, there is a hidden purpose and blessing. Not to mention Sunnah prayers. I have noticed that since I do them on time (the 5) and that I add the Sunnah my faith increases sharply and that I am stronger / confident to face what I have to face daily .

Ensuite accrochez-vous à votre pratique comme expliqué précédemment. Revoyez vos bases. Commencez à prier correctement (c-a-d lentement), comprenez ce que vous dites dans vos prières, détendez vos épaules. Il s’agit d’une conversation lente et douce pas d’une chanson/exercise de sport que l’on répète en boucle rapidement pour finir vite et parce qu'on est obligé. Appréciez le moment sincèrement. Faites-les à l’heure (si possible). Si on pouvait les faire quand on voulait il n’y aurait pas eu d’heures précises et on aurait pu les placer quand on voulait. Donc si il y a un temps à respecté c’est qu’il y a un but et un bienfait caché. Sans oublier les prières Sunnah. J’ai pu remarquer que depuis que je les fais à l’heure (les 5) et que j’y ajoute les Sunnah ma foi augmente en flèche et que je suis plus forte/confiante pour affronter ce dont je dois faire face au quotient.

Finally, be patient. Do not expect results after a day, a week or a month. It varies according to people, their experiences etc. (whether on music or your prayers). Always focus on your own journey and do not be distracted by others.

Pour finir soyez patient. Ne vous attendez pas à avoir des résultats au bout d'un jour, une semaine ou un mois. Cela varie en fonction des gens, leurs experiences etc. (que ce soit sur la musique ou vos prières). Concentrez-vous toujours sur votre propre cheminement et ne vous laissez pas distraire par celui des autres.

Thank you for reading. Feel free to support the Magazine by sharing it around you! Give your opinion and / or advice in the comments: HERE

Merci pour ta lecture. N'hésites pas à soutenir le Magazine en le partageant autour de toi !

Donnes ton avis et/ou conseils en commentaire : ICI

Ps: Avoid earplugs or anything else to block the sound (listening to something other than music to avoid hearing it). This is extremely dangerous because you will be less alert to what is happening around you and it will put you in danger (accident etc.).

Ps : Evitez les boules Quies ou tout autre chose pour bloquer le son (en écoutant autre chose que de la musique pour éviter de l'entendre). C'est extrêmement dangereux car vous serrez moins alerte à ce qui se passe autour de vous et cela vous mettra en danger (accident etc.).

#sunnah #music #motivation #habitude

FRANCAIS      ENGLISH

 © ANAQAH – All rights reserved 2016 - 2020

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon